Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

scie musicale

  • La vibrante égoïne

    En raison des vacances mais aussi de problèmes informatiques intempestifs, je n'avais pu poursuivre ma première note "De la lame à la scie" consacrée aux fabriquants et interprètes de ce drôle d'instrument qu'est la scie musicale. De retour aux affaires (sonores), voici quelques nouvelles pistes d'écoute, dont certaines m'ont été signalées par de fidèles lecteurs de ce blog. Après le compositeur et instrumentiste Emmanuel Brun, qui fût pendant longtemps le maître incontesté de la lame sonore en France, reconnu par des interprètes consacrés tels Yehudi Menuhin et Georges Cziffra, d'autres musiciens ont été séduits à leur tour par l'instrument. C'est notamment le cas de la virtuose Karine Safar, lamiste hors pair dont le répertoire associe mélodies classiques (Bach, Haendel, Chopin, Bizet) à des traditionnels ou à des compositions d'Emmanuel Brun. Au Japon, l'excellent label EM Records a eu la bonne de rééditer les enregistrements de trois fameux lamistes américains, Sam Moore, Jim Leonard et David Weiss. Sam Moore fût dans les années 20 un des premiers spécialistes de la scie musicale, Jim Leonard a enregistré dans les années 70 et 80, et David Weiss est aujourd'hui un des grands virtuoses de la lame sonore. Une video de David Weiss à voir ici, une autre de Karine Safar à c7c4197a018bfa123483dd1fa5b9ebb4.gifvoir .b002d8c79d0fbff85524facb918c575c.jpg

    e32007a04e55089257f92a535aa93e41.jpg858fa4c18819e3a89058e658058f8948.jpg
  • De la lame à la scie

    Hier, je vous disais qu'un certain Alexis m'avait communiqué les liens vers la musique pour bicyclette de Frank Zappa. En fait, ce n'est pas un secret, il s'agit d' Alexis Faucomprez, musicien, facteur de lame sonore et de scie musicale, unique artisan de sa profession dans toute la France.b82cb15d5a2155af5199e9ab5e319da8.jpge77272e17e184a1a847a7d48fe3038c8.jpgf5f22921f748afdc6942673755c8eddc.jpg D'ailleurs, si vous tapez scie musicale sur un quelconque moteur de recherche, vous trouverez très vite  le site d'Alexis. Et comme ça faisait déjà un moment que je voulais parler de la scie musicale, ça tombe on ne peut mieux. Voici une courte description de la lame sonore trouvée sur le site d'Emmanuel Brun, l'un des rares virtuoses de l'instrument.

    La lame sonore, aussi appelée " scie musicale " est une simple lame d'acier de largeur progressivement décroissante (style scie égoïne).

    Il est possible, en lui imposant une certaine inclinaison, d'en tirer des sons étranges et fascinants qui, convenablement maîtrisés, peuvent devenir sublimes et provoquer chez les auditeurs, une impression profondément relaxante dont les bienfaits sont, d'ailleurs, utilisés en " musicothérapie ".

    Le musicologue Carl de Nys a trouvé trace de cet instrument dans un catalogue datant de 1890.

    Durant le début du 20ème siècle, la scie fut utilisée surtout pour des artistes de music-hall. Malheureusement, leur niveau technique insuffisant donnait bien souvent une idée fausse et dérisoire de cet instrument.

    Toutefois, le grand compositeur Arthur Honegger l'a utilisé d'une manière très envoûtante dans son " Antigone ".

    Il fallut attendre 1948 pour que paraisse une nouvelle méthode dont l'auteur, Jacques Keller. expose une technique nouvelle et révolutionnaire donnant au maniement de l'archet (violoncelle ou violon) un rôle prépondérant pour entretenir et moduler les sons en nuances les plus subtiles.

    En attendant plus d'infos sur ce drôle d'instrument, voici quelques extraits à écouter trouvés sur le site d'Emmanuel Brun :
    podcast

    podcastpodcast