Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pierre gordeeff

  • Les Inovendables

    Ceux qui ne connaissent pas la scène musicale marseillaise n'ont sans doute jamais entendu parler de Leda Atomica. Les autres savent que sous cette appelation dalinienne se cache un des plus vieux groupes rock de la cité phocéenne. Co-fondé par Phil Spectrum dans les années 80, le groupe mue en collectif et crée le label LAM (Leda Atomica Musique) en 1990. Bonne nouvelle pour les aficionados des musiques improvisées et de la lutherie expérimentale, LAM inaugure un nouveau festival dédié à ces musiques, Les Inovendables, du 21 novembre au 7 décembre dans les locaux du collectif, 61-63 rue St Pierre dans le 5ème arrondissement.

    festival.jpg

    Né de la rencontre de luthiers-inventeurs musiciens, ce festival est dédié aux musiques mêlant la stricte et ancestrale composition à l’improvisation la plus audacieuse. L’utilisation de lutheries nouvelles jouées par leurs créateurs et le détournement d’instruments traditionnels participent aux jeux de ces musiciens et offrent de nouveaux paysages musicaux. Des instruments les plus simples (arc en bouche, tambours sur cadre) aux plus sophistiqués (instruments Baschet, piano de verre, disque photosonique), chaque soir des artistes et des sujets différents.

    Argodetail.gif
    Au programme, des concerts et des ateliers animés par plusieurs chercheurs de sons déjà bien repérés des mateurs : Jacques Dudon et les disques photosoniques ou comment faire de la musique à partir de la lumière ; Jérôme Désigaud, musicien multi-instrumentiste pratiquant l'improvisation depuis l'enfance, qui jouera notamment de l' arc à bouche à frettes, flûtes doubles à différencielles, kalimba à plusieurs tempi, Zatar à frettes mobiles et réverb acoustique ; une installation-concert de Pierre Gordeeff, déjà présenté ici-même ; et aussi dans le désordre Phil Spectrum et ses "Sauvages Organismes Sonores", Robert Rossignol et Ces de Baat et le Crystal Sounboard, un piano dont la table d'harmonie n'est plus en bois mais en verre ; Naomi Jean O'Sullivan,  percussionniste australienne membre du groupe Shima, spécialiste de "body percussion".

     

    iCA8SIPG8.jpg

    Le programme complet ici. Et tant que j'y suis, impossible de passer sous silence la nouvelle création de Leda Atomica Musique et Piment Rouge, La Demoiselle Verte, car cette dernière à tout à voir avec le sujet qui nous intéresse ici. Il s'agit d'un spectacle chorégraphique et musical pour intérieurs et extérieurs autour de sept contes de Claude Gudin, et d'instruments de lutherie expérimentale Baschet.

    demoiselle_5.jpg

     

  • Toto n'aime pas la soupe

    Pour sa 19ème édition,  le Festival de Musiques Innovatrices de Saint-Etienne, porté par l'association Toto n'aime pas la soupe, a concocté une programmation particulièrement réjouissante, avec en ce qui concerne la lutherie expérimentale un nom déjà familier des amateurs, Pierre Gordeeff.237690473.gif C'est un musicien qui travaille à partir de matériaux de rebut, particularité qu'il partage avec pas mal d'autres bricoleurs sonores actuels, tels Frédéric Le Junter ou Jéranium, pour créer un univers sonore et lumineux où la poésie et les accidents du hasard tiennent une place prépondérante. Il travaille actuellement à la construction d'un orgue électro mécanique, composé de 45 touches de clavier activant chacune des moteurs, des lumières et des sons.