Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

neptune

  • Festival Octopus

    Bien qu'avec quelques mois de retard par rapport aux précédentes éditions, le voici, le voilà, il est revenu le festival  que tous les aficionados de la guitare à six manches, du violon à caisse d'artichaud ou du dodésaxophone en acier attendent chaque année avec impatience. Tellement que ça leur donne des démangeaisons aux creux des oreilles.

    1936396180.jpg

    Je veux parler bien sûr du Festival Octopus qui pour la cinquième année propose à tous les curieux d' instruments hors normes et de musiques inouïes une programmation roborative. Si riche qu'une seule note n'y suffira pas et que j'ai décidé de parler chaque jour (ou presque) d'un artiste différent. Comme lors des précédentes moutures, le festival décline son programme sous plusieurs formes : concerts, expositions et rencontres.

    1755949407.jpg

    Côté concerts, ça commence en force le vendredi 25 avril au Point Ephémère avec la prestation de The Neptunes, un combo américain officiant exclusivement  sur homemade instruments dont j'ai déjà parlé ici-même. Dès ses débuts en 1994, le trio a annoncé la couleur : délibérement noisy, bricolée et aléatoire, leur musique est un mélange décapant de garage squelettique et de math rock hors normes. Ils fabriquent leurs propres instruments en utilisant tout ce qui leur passe entre les mains : scies, bidons d'huile, tuyaux, vieilles chaises métalliques, ressorts, interrupteurs. Alors pas besoin de vous dire que ça serait vraiment dommage de les rater !

    789173135.jpg
    628525745.jpg
    podcast
    podcast
    podcast