Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

musique mécanique

  • Factorev 2013

    musique mécanique,david tudor

    Factorev, 2ème édition de la récup créative, se tiendra à Nantes les 13, 14 et 15 juin à la Halle Alstom n° 5, île de Nantes, dans le cadre de Nantes Capitale Verte de l'Europe. A l’initiative de la Ressourcerie de l’île, l’événement est organisé par l’école des Beaux-arts de Nantes avec la participation des écoles de design, des métiers de l’imprimerie et d’architecture de Nantes. La programmation de cette année invite notamment à explorer l’étendue des sonorités de nos rebuts... Les acteurs de la manifestation s’attachent à convertir plusieurs tonnes de matériaux destinés à être jetés en objets valorisés à travers des expositions, performances, installations sonores, ateliers...

    max vandervorst

    Parmi les artistes programmés, on retrouve le luthier sauvage Max Vandervorst qui présentera "Ceci n'est pas un spectacle" jeudi 13 juin à 20h30 sur la petite scène de la Halle Alstom.

    Et aussi deux installations sonores : le 13 juin à 20h et le 14 juin à 14h30 et 19h : Bobbyland(e)s, un orchestre d'automates dont tous les instruments sont joués par des moteurs et programmés informatiquement. Durant l’année 2011-2012, ce projet participatif a réuni une trentaine d’intervenants dans le cadre d’une création partagée soutenue par la ville de Nantes, la DRAC des Pays de la Loire et le lieu unique. Tous les participants aux répétitions publiques hebdomadaires (et particulièrement les résidents du Bout des Landes, quartier du nord de Nantes où est basé le Studio d‘en Haut) y ont contribué en fonction de leurs disponibilités, leur savoir-faire, et leurs envies : depuis l’invention technique des Bobby (les robots qui actionnent les instruments) jusqu’à l’écriture de la pièce musicale qu’ils interprètent.
    Utilisant des instruments classiques (pianos, contrebasse, percussions…) déjoués par des imprimantes, lecteurs de disquettes ou moteur d’essuie-glace, le dispositif créé plonge l’auditeur dans des sonorités inattendues.Pour Factorev, Bobbyland(es) prend la forme d’une installation musicale réunissant tous les instruments fabriqués pendant l’atelier animé par l’équipe du Studio d’en Haut, rythmée par des performances en live.

     

    Le 13 juin à 20h30 et le 14 juin à 11h30, 15h et 19h30, Apo 33 qui revisitera l'oeuvre mythique de David Tudor "Rain Forest IV".  Sculptures ? Objets trouvés, parfois arrangés selon les envies du musicien, le plus souvent par le hasard des trouvailles : un caddie de supermarché suspendu au plafond, un vieux meuble classeur métallique, aux tiroirs à moitié ouverts remplis de fourchettes et de lampes qui clignotent parfois, de façon aléatoire, un grand radiateur métallique suspendu également. Le grand nombre d'objets suspendus s'explique facilement par la nécessité de leur laisser la plus grande possibilité de vibrer, donc résonner, librement : une grande tôle ondulée à laquelle est fixé un néon, ou encore une très grande vitre; tous les objets sont équipés des fameux transducers ainsi que de capteurs, qui reprennent les sons filtrés et parfois produits par les sculptures...

    musique mécanique,david tudor,max vandervorst

     

  • Bobbyland[e]s

    musique mécanique, nouvelle lutherie

    Au Lieu Unique à Nantes se tient  une exposition à ne surtout pas rater, Bobbyland[e]s, orchestre d’automates dont tous les instruments sont joués par des moteurs et programmés informatiquement. Bobbyland[e]s : exposition du 20 au25 novembre 2012, tous les mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche, de 15h à 19h.

     

    Durant l’année 2011-2012, ce projet participatif a réuni une trentaine d’intervenants dans le cadre d’une création partagée soutenue par la ville de Nantes, la DRAC des Pays de la Loire et le lieu unique. Tous les participants aux répétitions publiques hebdomadaires (et particulièrement les résidents du Bout des Landes, quartier du nord de Nantes où est basé le Studio d‘en Haut) y ont contribué en fonction de leurs disponibilités, leur savoir-faire, et leurs envies : depuis l’invention technique des Bobby (les robots qui actionnent les instruments) jusqu’à l’écriture de la pièce musicale qu’ils interprètent.

    nouvelle lutherie, musique mécanique

    Utilisant des instruments classiques (pianos, contrebasse, percussions…) déjoués par des imprimantes, lecteurs de disquettes ou moteur d’essuie-glace, le dispositif créé plonge l’auditeur dans des sonorités inattendues.

    L’instrumentarium ainsi créé est par la suite contrôlé via l’informatique avec l’aide de « cartes » électroniques spécialement imaginées et conçues par Naonext. A l’aide de ces cartes l’ordinateur peut ensuite commander précisément chaque moteur permettant la composition d’une pièce sonore.

    musique mécanique, nouvelle lutherie

    En novembre 2012, au lieu unique, Bobbyland[e]s prend la forme d’une installation musicale réunissant tous les instruments fabriqués pendant l’atelier animé par l’équipe du Studio d’en Haut, rythmée par des performances en live.

    Cette installation musicale est présentée par l'association nantaise Studio d'en haut, installée depuis 2009 aux ateliers Cassin, spécialisée dans la musique, l'art numérique, l'art visuel et la nouvelle lutherie.

     

     

  • La jeunesse (ça) se cultive

    LogoFestival.JPG

    Je reçois de plus en plus d'infos sur des évènements liés de près ou de loin à la lutherie expérimentale. Dans la mesure du possible, j'essaie de les relayer. Aujourd'hui c'est un appel à projet qui arrive de la Seine Saint-Denis où la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne) prévoit l'organisation d'un festival, "La jeunesse ça se cultive", dans lequel les machines sonores devraient donner des sons et des rouages. Jugez plutôt :

    Dans le cadre de son festival national « la jeunesse [ça] se cultive » du 2 mai 2009 au Parc départemental de la Courneuve, en Seine Saint Denis, la JOC souhaite organiser un espace d’ateliers permettant aux jeunes de découvrir de nouvelles pratiques culturelles au travers d’initiations et de démonstrations variées. Cet espace devra répondre à plusieurs attentes :

    -          Permettre aux jeunes de découvrir des pratiques culturelles

    -          Faire des propositions de pratiques accessibles à tous

    -          Proposer une ouverture d’esprit sur certaines de ces pratiques

    -          Permettre à un maximum de jeunes de participer

    -          S’adresser à un public de jeunes à partir de 15 ans

     Nous souhaiterions proposer aux jeunes présents de découvrir les musiques mécanniques et les machines sonores. Nous voudrions savoir si vous pouviez animer un tel atelier ainsi que faire une ou plusieurs démonstration au cours de la journée ou bien nous proposer une de vos oeuvres qui permettrait la découverte et l'initiation à cet art. une oeuvre ludique et interactive. Faire découvrir aux jeunes des instruments qu'ils n'ont pas l'habitude de voir, leur faire entendre des musiques et des sons qui ne leur sont pourtant si familiers parfois.

    Cet évènement est organisé dans le cadre de notre campagne sur l’accès aux loisirs et à la culture.

    L’accès à la culture et aux loisirs des jeunes est un de ces sujets sensibles qui soulignent les inégalités entre certains jeunes. Etre un jeune issus des milieux populaires cela signifie souvent avoir accès à moins d’activités de loisirs et de sport que d’autres.

     C’est pourquoi la JOC se lance dans une grande campagne de sensibilisation et d’interpellation sur cette thématique. En effet, il nous semble important que des jeunes puissent avoir un accès réel à la culture et aux loisirs. C’est un atout réel dans une vie pour se construire, s’émanciper et comprendre le monde.

    N’hésitez pas à me contacter en envoyant vos idées, et n’hésitez pas non plus à nous poser des questions concernant l’événement. Communiquez moi aussi vos devis.


    Marie SERGENT
    Jeunesse Ouvrière Chrétienne
    Stagiaire responsable de l’espace de pratiques artistiques et sportives

    06.50.25.51.42
    marie.sergent@joc.asso.fr

    www.joc.asso.fr

    La Jeunesse Ouvrière Chrétienne est une association d’éducation populaire qui œuvre à l’insertion des jeunes dans la société et dans la vie. Depuis 1927, elle propose à ces jeunes des milieux populaires de se rassembler et leur offre les moyens concrets de mettre en œuvre des projets qu’ils ont définis entre eux. Animée par les jeunes eux-mêmes, la JOC lutte contre leur exclusion et vise à favoriser leur autonomie en développant des solidarités actives. La JOC compte 10 000 adhérents et rejoint 30 000 jeunes de 13 à 30 ans en France. Elle compte 120 fédérations locales.

     

     

  • Les premières machines de Pierre Bastien

    Je dois l'avouer, dans la grande famille des chercheurs de sons, un de mes préférés a toujours été Pierre Bastien. Depuis ma découverte des "Musiques machinales", son second disque enregistré en 1993, j'ai toujours été fasciné par l'évolution de ce musicien hors normes. Aujourd'hui, avec la parution chez Gazul / Musea dans l'excellente collection Les Zut-O-Pistes dirigée par Dominique Grimaud, - qui a déjà édité Klimperei, Ghedalia Tazartès et Pascal Comelade -, de 15 enregistrements des premières machines, construites entre 1968 et 1988, on a enfin l'occasion de découvrir ou de redécouvrir (pour les plus chanceux qui possédaient déjà le LP "Mecanium", sorti sur le label italien ADN en 1988) les travaux antérieurs de Pierre Bastien, dont 6 inédits jamais publiés. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on n'est pas du tout déçu, bien au contraire, ces morceaux ont une fraîcheur, une musicalité et une inventivité à l'épreuve du temps.

    Pas d'extraits de cet album à écouter, mais à la place ces trois titres trouvés sur le site de Pierre Bastien


    podcast
    podcastpodcast

    medium_Bastien_Pierre_Les_premieres_machines.jpgmedium_pierrebastien-300dpi-zw.jpgmedium_pb-harmonium.jpg