Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jean-françois laporte

  • Octopus Festival N° 6 (suite)

    JF Laporte-Spin-GRM-300.jpg

    Outre Feromil présenté hier, la soirée du 26 février au Point Ephémère permettra de découvrir aussi les multiples instruments inventés par Jean-François Laporte, compositeur et luthier expérimental québecois qui aborde la musique à travers l'expérimentation cconcrète de la matière sonore. A découvrir une vidéo d'une de ses  compositions, Plénitude du vide, oeuvre-espace pour trompes-sax, totem-tu-yo, tu-yo graves, saxophones alto et baryton jouée par le quatuor de saxophonistes Quasar4.

    JF Laporte-Waves-Controle_Chaise-300.jpg

  • Octopus Festival N° 6 (suite)

    Feromil 2.jpg

    Autres temps forts de cette sixième édition octopussienne, les concerts de la nuit du jeudi 26 février au Point Ephémère. Avec notamment la "Symphonie pour Ferrailleurs" du dunkerquois masqué  Feromil, aka Emilien Leroy, qui fera chanter le fer et l'acier armé de détecteurs de métaux.