Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

erno kiraly

  • Erno Kiraly

    kiraly3.jpg

    Les oeuvres écrites par le compositeur et ethnomusicologue yougoslave Erno Kiraly ne devraient pas décevoir les lecteurs de ce blog. Entre composition savante et improvisation, écriture et expérimentation, elles sont très souvent jouées sur des instruments inventés par Kiraly lui-même. En 1974, il crée le le citraphone, un instrument constitué d'une  grande caisse de résonance sur laquelle sont fixées cinq cithares de taille et d’accords différents. Les cithares sont construites de façon que les frets se trouvent placés à un quart de ton les uns des autres sur la touche. L'étendue totale de l’instrument est de cinq octaves. Pour renforcer l'amplitude sonore,  16 capteurs ont été ajoutés, permettant l'intégration de l'instrument dans un orchestre de chambre.

    59_1.jpg

    Puis en 1976, il invente le tablophone, dont voici la description sommaire : une plaque en tôle, légèrement recourbée, de 1 mm d’épaisseur, de dimension de 70 cm x 50 cm, sur sa face gauche il a été fixé différents objets susceptibles de produire des sons tempérés ou non tempérés, sur la face droite une feuille de papier sur laquelle sera tracé le dessin ou l’écriture. Il plusieurs façons de jouer de cet instrument : taper, frotter, pincer, faire vibrer etc.

    59_2.jpg


    "Le but de cette invention est de rendre non seulement visibles mais aussi audibles les lignes du dessin ou de l’écriture, autrement dit le dessinateur-musicien utilise les deux médias au moment de la création." (Erno Kiraly).
    podcast

    aut0004.jpg

    On retrouve ces instruments plus quelques autres, dont le zitherphone, sur "Spectrum", un enregistrement édité par Autobus, le label de Dragibus, distribué en France par Métamkine. Chez Orkhestra, un autre enregistrement intéressant à découvrir, "Phoenix", qui rassemble plusieurs oeuvres composées entre 1960 et 1990.

    59_3.jpg
    Phoenix.jpg