Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

denys vinzant

  • Plaques sonores

    Denys Vinzant, plaque sonore

    Ma note d'hier consacrée aux Phasmes m'a donné envie de poursuivre l'exploration du jeu musical sur plaques vibrantes. Les Phasmes ne sont pas les seuls musiciens à s'être intéressés à cet objet sonore. 

    Denys Vinzant, est un compositeur né le 27 Novembre 1955 à Grenoble. Etudes au Conservatoire National de Région de Grenoble - harmonie, contrepoint, fugue, orgue, histoire de la musique - puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris - écriture, analyse avec Betsy Jolas, composition et recherches en musique électro-acoustique avec Guy Reibel. Il fait partie, depuis 1985, du collège des compositeurs permanents de Grame - Centre National de Création Musicale à Lyon - ainsi que de l'équipe pédagogique du studio. Il enseigne au Conservatoire National de Région de Saint-Etienne où il est professeur titulaire de la classe de composition en musique électro-acoustique.

    "Partitions cristal", "Livre de verre", "D'ore et d'espace", "Sources" et "Spirale", sont des oeuvres à la fois sonores et visuelles.

    Denys Vinzant, plaque sonore

    Dans "Spirale, vert luisant, goutte d'eau",  il s'agit de partitions écrites à l'encre dorée sur des plaques de verre qui vibrent et produisent elles-mêmes le son, sans l’aide de haut-parleurs. Grâce à un transducteur piézoélectrique fixé sur la plaque de verre, le son se propage à la surface de la plaque qui joue le rôle de la membrane du haut-parleur - magie du son qui vient de partout et de nulle part.