Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pierre Bastien

  • Playing With The Dead

    the-walking-dead.jpg

    The Walking Dead

    Non, il ne s'agit pas d'un nouvel épisode de la série Walking Dead ni même une énième déclinaison zombiesque façon Romero mais du nouveau trio de Pierre Bastien qui avec "Playing with the dead" ajoute une dimension cinématographique à son univers musical. Accompagné du bassiste et platicien hollandais Bruno Xavier Ferro Da Silva et du batteur jazz anglais Steve Argüelles, Pierre Bastien, à la trompette préparée et à la video, sera en concert le mardi 18 décembre à 20h 30 au Théâtre Berthelot à Montreuil dans le cadre de la Semaine du Bizarre.

    pierre bastien

    Pierre Bastien (photo Guy de Lacroix-Herpin)

    Le nouveau trio de Pierre Bastien joue avec les vidéos de musiciens du passé : des seconds violons d’un orchestre égyptien, des anonymes d’un rituel jamaïcain, des animateurs oubliés d’un cabaret parisien, la section rythmique d’un jazz antique. Dans cette ambiance de vieux films 16 mm les musiciens ressuscités répètent leur partie en boucle, un peu comme des machines.

    pierre bastien

    Playing with the dead (photo Guy de Lacroix-Herpin)



    Pour ce nouveau projet, Pierre Bastien a minutieusement sélectionné des brefs moments filmés qu’il a reconstruits et mis en boucle pour reconstituer les leitmotiv cinétiques nécessaires à ses compositions. En duo ou trio accompagné par deux instrumentistes, Pierre Bastien joue avec eux des compositions originales à peine influencées par le folklore inhérent à chaque boucle vidéo, pour au contraire les faire revivre dans sa musique.




    Comme s’il souhaitait qu’un musicien futur lui réserve le même sort : que dans quelques décennies, il le tire de l’oubli pour l’associer à son groupe.

    pierre bastien

     

  • Transe Mécanique

    Nouvel album sur ce blog (à voir en cliquant pas très loin sur la droite), quelques photos (merci Eliane !) prises lors du concert de Pierre Bastien le samedi 29 août lors du festival Gare Aux Oreilles. Malgré des problèmes techniques dûs au mistral qui soufflait fort ce soir là, la magie était au rendez-vous. Tant à regarder (grâce à une webcam judicieusement placée) qu'à entendre, l'univers fascinant de l'inventeur du Mecanium a su envoûter une grande partie des spectateurs transis jusqu'à la fin du set, conclu par deux superbes reprises de "Comme à la radio" et "Watermelon Man".

    DSCN7116.web.jpg 
  • L'Art du Bricolage

    Si jamais vous avez la chance d'aller à Bruxelles dans les jours qui viennent, allez faire un tour du côté des Ateliers Claus, un lieu dont je ne sais rien mais où se déroule un festival ,"L'Art du Bricolage - Bricolage de l'Art", concept alléchant qui ne pourra que séduire les amateurs de musique chauve et d'art brut. Voici son entrée en matières : 

    "La musique, c’est une façon d’écouter tout ce qui nous entoure: les objets, les espaces... Les moyens classiques (notes, instruments) sont parfois limités et ne permettent pas de répondre à cela, de transmettre et de réinterpréter. Les musicians cherchent leur propre langage et tententde trouver la voie la plus directe entre la musique et son créateur.
    Les jouets, les utensiles de cuisine, les outils, les appareils électroménagers: tout est musique. La poésie s’abrite derrière la banalité des objets. Elle flirte avec les arts plastiques: installation, performance,sculpture… Le bricolage, le récyclage, l’art expérimental,
    le ready-made, l’art concret, naïf, d’avant-garde? En 1942, Picasso a "sculpté" une tête de taureau à l'aide d'un guidon et d'une selle de vélo de course. Il s'agit là sans doute d'une oeuvre magistrale, grandiose dans sa simplicité, accessible dans sa langue universelle. C'est dans un tel esprit que vous pouvez vivre le programme musical qui suit."
      

    Et le dit programme semble à la hauteur de ses ambitions, jugez plutôt :  exposition d'installations sonores (Pierre Bastien et Pierre Berthet), Optical Machines (Rikkert Brok et Maarten Halmans), lévitation musicale électro-bricolo (Kapotski), pop expérimentale (David Fenech), free-rock (Grimo aka Dominique Grimaud), et aussi Palo Alto, Klimperei et Madame Patate.1611554549.jpg

     

    1026124975.jpg1007888627.jpg
  • Seconde Nature

    Si vous passez par Aix-en-Provence, allez faire un tour du côté du festival Seconde Nature, fusion des festivals Arborescence et Territoires Electroniques. Avec au programme le vendredi 14 septembre de 20h à 23h au Théâtre du Jeu de Paume, le mecano de la generale en personne, Pierre Bastien. Il sera présent pour un set dont il a le secret, accompagné de sa trompette et de son orchestre d'instruments-jouets automates, avec en contrepoint visuel les images surréalistes du vidéaste lillois Régis Cotentin.

    Une vidéo au festival Faster Than Sound, Bentwaters Airbase 2007 à voir ici2c93b44156caa0a92972d1de9d1658c5.jpg

    ebd3f404ce60021061160e5ad6ed63cb.jpg

  • Pascal Comelade

    En 2003, KRTU et le Musée du Jouet de Catalogne ont publié un superbe livre-CD anthologie de Pascal Comelade. Et au mileu des nombreuses illustrations qui accompagnent l'ouvrage, beaucoup de belles découvertes, des photos d'instruments-jouets et aussi quelques instruments bricolés parmi lesquels une version primitive du Mecanium de Pierre Bastien, membre pendant plusieurs années du Bel Canto Orchestra, orchestre attitré de Pascal Comelade.

    En bonus, la video trailer d'un film en cours de réalisation à voir ici :

    http://www.dailymotion.com/video/xnuwi_video-polyfacetique

     

    ace6b696d30f8dbbe6044526dccb0720.jpg72e141bf0fec748609df3e02a980b8c6.jpge8750d2d324e6897cca1af70c899a108.jpg

  • Les premières machines de Pierre Bastien

    Je dois l'avouer, dans la grande famille des chercheurs de sons, un de mes préférés a toujours été Pierre Bastien. Depuis ma découverte des "Musiques machinales", son second disque enregistré en 1993, j'ai toujours été fasciné par l'évolution de ce musicien hors normes. Aujourd'hui, avec la parution chez Gazul / Musea dans l'excellente collection Les Zut-O-Pistes dirigée par Dominique Grimaud, - qui a déjà édité Klimperei, Ghedalia Tazartès et Pascal Comelade -, de 15 enregistrements des premières machines, construites entre 1968 et 1988, on a enfin l'occasion de découvrir ou de redécouvrir (pour les plus chanceux qui possédaient déjà le LP "Mecanium", sorti sur le label italien ADN en 1988) les travaux antérieurs de Pierre Bastien, dont 6 inédits jamais publiés. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on n'est pas du tout déçu, bien au contraire, ces morceaux ont une fraîcheur, une musicalité et une inventivité à l'épreuve du temps.

    Pas d'extraits de cet album à écouter, mais à la place ces trois titres trouvés sur le site de Pierre Bastien


    podcast
    podcastpodcast

    medium_Bastien_Pierre_Les_premieres_machines.jpgmedium_pierrebastien-300dpi-zw.jpgmedium_pb-harmonium.jpg