Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lev Termen

  • Croix sonore

     

    obukhov.jpg

    Parmi tous les cds qui me passent entre les mains dans mon travail, j'ai découvert  récemment celui d'un compositeur dont j'ignorais totalement l'existence, Nicolas Oboukhov ou Obouhow (1892-1954). On trouve peu d'infos sur la toile sur ce compositeur d'origine russe, qui vécut et travailla en France.  Le mystère entretenu autour de sa vie a renforcé une sorte de mythe propre à une personnalité  mystique. Assimilé à l'un des courants que l'on a qualifié de futuriste au XXe siècle, sa singularité l'apparente aux figures brûlantes de l'histoire de la musique. Ayant conçu, dès le début du XXe siècle, un système d'écriture qui prolonge des conduites compositionnelles d'Alexandre Scriabine en préfigurant celles d'Arnold Schoenberg, il s'autorise, au piano aussi bien qu'à l'orchestre, des gestes et des textures véritablement inouïs. En 1924, en même temps que Maurice Martenot, futur inventeur des Ondes Martenot, il assista à une représentation du theremin par son inventeur Lev Termen (Léon Theremin), lui aussi d'origine russe. Cette représentation le marqua durablement et il inventa à son tour un instrument dérivé du theremin, la Croix sonore (Sonorous Cross).

    sisyphe010.jpg

    L'instrument fût construit à Paris en 1929 par Michel Billaudot et Pierre Duvalier, après plusieurs années d'expérimentations sur des oscillateurs de fréquence. Reprenant le principe de base du theremin, les ingénieurs ont adapté les capacités de l'instrument au style musical d'Oboukhov, mystique et théâtral,  en les intégrant dans une surface circulaire de laiton et l'antenne camouflé par un crucifix surmonté d'une étoile. Obouchov composa plusieurs pièces musicales pour Croix sonore, mais aussi pour Ondes Martenot, interprétées en concert par Marie Antoinette de Ausenac de Broglie.

    28541.jpg

     

    Dans son oeuvre majeure, "Le Livre de vie", il exploita les effets de glissando de l'instrument. Il travailla pendant plusieurs années à son développement et en produisit une nouvelle version améliorée en 1934. Oboukhov inventa deux autres instruments, le Cristal, instrument à claviers dont les marteaux frappent des sphères de cristal, et l'Ether, sorte de roue à aubes géante actionnée électroniquement et produisant une grande variété de sons bourdonnants. Un exemplaire de Croix sonore est aujourd'hui conservé au Musée de l'Opéra à Paris.

    Dans l'état actuel de mes recherches, je n'ai pas réussi à trouver de photographie de l'instrument ni aucun exemple sonore.

     

     

  • The Lothars

    En cette fin d'année, je cherchais quelque chose de curieux, d'inédit, de vraiment étonnant à vous faire écouter. Je ne sais pas si j'ai trouvé la perle rare, mais en tout cas la musique des Lothars s'en rapproche beaucoup. The Lothars, c'est un quartet américain entre rock psyche, ambient et expérimentations électroniques. Leur particularité, c'est qu'ils jouent principalement sur theremin. Pas vraiment original aujourd'hui, me direz-vous, tant il est vrai que ce drôle d'instrument inventé par l'ingénieur russe Lev Termen, aka Leon Theremin (cf. photo), vers 1918, a connu depuis quelques années un regain d'intérêt certain. Mais rares parmi les musiciens qui choisissent d'en jouer sont ceux qui décident d'en faire l'instrument central de leur musique. 

    medium_TheLothars.oscillateMyMetallicSonatas.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    medium_Leon_Theremin.jpg

    En écoute : "Twisted Calliope" (plus de titres en téléchargement sur le site des Lothars)

     podcast