Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Akio Suzuki

  • Akio Suzuki


    Depuis 1963, date de sa première performance à la gare de Nagoya, l'artiste japonais Akio Suzukimedium_akio-3.jpgmedium_akio-1.jpgmedium_07_01_large.jpgmedium_oddsandends.jpg n'a cessé de défricher en pionnier toutes les multiples facettes de l'art sonore. Dans les années 70, il a inventé un instrument à échos nommé Analapos. La structure de l’instrument ressemble à deux miroirs faisant face l’un à l’autre et se réfléchissant à l’infini. En prolongement à cette invention, il a ensuite construit le Hinatabokko no kukan (Espace dans le soleil) en 1988, deux grands murs parallèles entre lesquels on peut s'asseoir pour purifier son ouie en écoutant les sons de la nature. On peut découvrir une partie de ces travaux sur l'album "Odds and Ends" distribué en France par l'incontournable Métamkine.

    podcast