Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blogs à part

  • Insolutherie

    nouvelle lutherie

    Un nouveau blog sur la toile, entièrement dédié aux nouvelles lutheries, on n'en rencontre pas tous les jours ! Celui-ci s'intitule Insolutherie et a pour sous-titre : insolente, insolite, la nouvelle lutherie ! Le webmaster, Bertrand Backeland, est bibliothécaire musical à la Médiathèque de Bruxelles. Même si le blog vient visiblement de démarrer, on y trouve déjà quelques posts intéressants, en particulier ceux sur les ressorts amplifiés d'Olivier Toulemonde, l'orgue de bois de Denis Tricot et le tahru du luthier Peter Biffin, dont on lira l'interview avec intérêt.  En résumé, un blog à suivre... de près !

    tahru,Peter Bibbin

    Tahru de Peter Biffin

  • Vulpestruments

     

    IMG_0879.JPG
    IMG_0878.JPG

    En attendant la suite de mon post sur Tan Dun, un petit détour par Vulpestruments s'impose. Je ne sais pas quel inventeur se cache derrière ce blog, mais en tout cas, les instruments présentés valent le détour : Bendjo, DulcicaseClampophone (dérivé du Daxophone d'Hans Reichel), et aussi la Steel Rod Box, sorte de sanza construite à partir de matériel chirurgical. Un jour prochain, il faudra que je me décide à dédier un billet à ce petit instrument magique qui traverse toute l'Afrique et qui a aussi inspiré de nombreux chercheurs de sons à travers le monde.

    clampophone-schematic.jpg
    DSC04392.JPG

    DSC04373.JPG
    DSC04370.JPG



  • Les Maîtres Fous

    Comme ça n'arrive pas tous les jours que d'autres blogueurs rendent compte de l'activité de ce blog, petit retour sur Les Maîtres Fous. Ce blog du liégeois Jean Dezert, a consacré le 10 août dernier un post intitulé Chercheurs de sons, illustré par une de mes notes récentes sur le Cor à gidouille de Boris Vian. Les Maîtres Fous c'est un blog musical foisonnant susceptible d'intéresser les oreilles curieuses. Parmi des dizaines de notes intéressantes, signalons celle sur les expérimentations d'Olivier Toulemonde, déjà évoqué ici-même, et ce petit film sur les guitares bricolées de Ken Butler.

  • Musiques de nulle part

    Boule harmonique [Résolution de l'écran].JPG

    Comment j'ai rencontré ce nouveau blog, je ne m'en souviens plus, mais en tout cas c'est une belle découverte. Intitulé les Musiques de nulle part, ce blog est dédié à la lutherie expérimentale, aux créations musicales et aux expositions. Animée par  Nicolas Bras, il permet de découvrir quelques-uns des objets sonores inventés par ce multi-instrumentiste bricoleur, qui a débuté dans la création luthière en construisant un jour son premier instrument, un didjeridoo en PVC. Une invention en entraînant une autre, l'instrumentarium s'est progressivement agrandi, avec toujours au centre de la démarche le désir de donner jour à un monde sonore original et inédit : Les musiques de nulle part sont une invitation à ouvrir ses oreilles et à se salir les mains afin de créer son propre monde sonore. Ne pas considérer comme musique uniquement ce que l'on nous désigne comme tel mais devenir acteur et critique de sa propre écoute. Chercher la musique dans ce qui nous entoure, où chaque son est une découverte si on s'amuse à tendre l'oreille.  En parallèle, Nicolas Bras présente l'exposition Curieux instruments ! , mettant en scène ses propres inventions et au sein de laquelle il anime des ateliers pédagogiques. Aujourd'hui, il souhaite élargir son champ musical en travaillant avec d'autres créateurs : Mon projet est de collaborer avec d'autres musiciens ou formations autour de l'utilisation de cet instrumentarium. Je souhaite également travailler avec d'autres disciplines artistiques, danse, conte, théâtre, cirque...

    Pour ceux que ça intéresse, vous pouvez le contacter en lui écrivant à cette adresse : musiquesdenullepart@gmail.com

     

    Clavicapsule 1 [Résolution de l'écran].JPG

     

    Orgue a bouche [Résolution de l'écran].JPG

    podcast

    podcast
  • Burning Piano

    AFFICHE-A4-PIANOCKTAIL.jpg

    J'ai découvert ce blog ouvert il y a quelques mois dont l'intitulé, Burning Piano, m'a tout de suite alerté. Après visite, aucune déception, on y parle bien d'instruments inventés, voire transformés ou déformés. Parmi les premières notes, pianocktail, humanophone, piano roulant et autre burning piano. On attend la suite avec impatience. Comme je n'arrive pas à placer ici la vidéo de piano enflammé trouvée sur ce site,  en voici une autre, au jeu tout aussi risqué.

     

  • Appel aux artistes sonores rhonalpins

    listen10.gif

    Après Sonoris Causa, je relaie à mon tour l'appel à participation lançé aux artistes sonores rhonalpins  par le blog Des arts sonnants.

    Constat
    Plus je défriche, ou tente de défricher, le paysage et les territoires des arts sonores, plus je suis étonné et séduit par sa complexité, sa richesse, son foisonnement créatif.

    Mais paralèllement, plus je rencontre des artistes, des opérateurs culturels, des élus à la culture, des publics, plus je mesure la difficulté de faire connaître ce secteur des arts sonores, qui pourtant semblerait avoir aujourd'hui le vent en poupe.
    La grande multiplicité des pratiques, des techniques, l'absence de réseaux structurés, de lieux de diffusion spécifiques, le manque de terrains de monstration dédiés, d'outils critiques et de repères historiques... beaucoups de ces constats contribuent finalement à une relative méconnaissance des arts sonores.

    Mobilisation

    Installateurs de tous crin, acousmates, bricophonistes, sculpteurs sonores, performeurs, plasticiens, spécialistes des réseaux, de la création sonore numérique, du net-art, de l'installations environnementale, programmateurs, commissaires et autres défendeurs des arts sonores, il est donc temps de nous rencontrer pour asseoir notre visibilité, tant auprès des institutions que du public.

    Questions de terrain
    Régulièrement, notamment sur des festivals, j'entends des questions récurentes qui, à défaut de trouver des solutions dans l'immédiat, posent un cadre de réflexion sur des pratiques en pleine évolution, pour ne pas dire en pleine ébulition.

    - Comment développer des réseaux où les arts sonores seront reconnus dans leurs spécificités, en tenant des courants transdisciplinaires qui les alimentent et souvent les motivent ?
    - Où se produire, créer, faire de la médiation, démarcher ?
    - Quel(s) marché(s) pour quels arts sonores ?
    - Comment construire un état des lieux, des ressources, comme celles qui ont été mises en place par les secteurs de la musique, des arts plastiques ?
    - Faut-il constituer des collections, un fond d'oeuvres sonores emblématiques, pourquoi comment et sur quels critères ?

    Voici, de façon non exhaustive, une première série de questions que j'ai pu relever,  de la part des artistes, collectifs, mais aussi des opérateurs culturels.


    Réponses et outils ?
    Trouver des réponses, ou tout au moins construire des axes de réflexion qui tendraient à développer des outils de médiation, me semble passer dans un premier temps par la rencontre d'acteurs de terrain.
    Ces outils auraient pour principale fonction de contribuer à une reconnaissance des arts sonores, de façon à les présenter comme des pratiques spécifiques en regard des arts plastiques, numériques, musicaux, dans des segments culturels particuliers et avec des  marchés  propres.


    Premier constat
    La Région Rhône-alpes est un vivier intéressant pour les arts sonores, de par la quantité d'artistes, et la diversité des pratiques que l'on y rencontre.

    Des moyens et des stratégies
    Cette région pourrait servir de ballon d'essai pour entamer des rencontres, des travaux de réflexion, afin d'étendre cette démarche à tout le territoire français,  d'échanger dans la continuité avec nos voisins européens mais également avec de nombreux pays du Monde.

    Des moyens et des stratégies
    Il convient pour ce faire de trouver des relais, des soutiens, au sein des institutions culturelles publiques et privées, des collectivités territoriales, des chercheurs, pour amorcer ces démarches, et réfléchir aux formes possibles des moyens d'action (
    état des lieux, ressources, colloque, symposium, journées de médiation, de présentation, d'action... ou toutes autres formes restant à inventer).

    Participation collective
    Et ici, il faudrait que nous, artistes, chercheurs et opérateurs culturels, entamions un débat en interne pour à la fois recueillir des avis sur le bien fondé (ou non) de cette démarche, sur les moyens que chacun envisagerait, mais peut-être tout simplement sur le fait de se faire connaître, de présenter nos pratiques, nos propres territoires sonores...

    L'appel à contribution est donc lancé, via le canal de ce modeste blog qui, bon an mal an, tente de cerner et de défendre les arts sonores danns toute leur diversité.

    Merci par avance d'avoir consacré quelques minutes à la lecture de cet article, et mieux encore d'amener de l'eau au moulin par votre participation.


    A vos plumes électroniques...



  • Sonoris Causa bis repetita

    Sous l'intitulé "Où l'on reparle de lutherie", l'excellent blog de Gilles Malatray Sonoris Causa, déja présenté ici-même, revient sur quelques créateurs de nouveaux objets sonnants et sonores. Parmi ceux-ci, le Vegetable Orchestra, Bill Fontana, Tom Kaupfman et Jean-Robert Sédano. De belles pépites sonores pour bien commencer la rentrée !medium_Vegetable_orchestra.jpg

  • Sonoris causa

    medium_franklin-bells-81-97.jpg

     

     

    Bien qu'il ne parle pas exclusivement de lutherie inventée, difficile de passer sous silence ce blog dédié exclusivement au son sous tous ses aspects. La mise en page est confuse, mais qu'importe, les sons sont au rendez-vous. Car on trouve de tout chez Sonoris causa : chronique du bon entendant, le blog de Gilles Malatray, des tableaux qui font de la musique, des concerts de cloches, des collections d'objets du quotidien qui sonnent comme jamais, des paysages sonores en direct des marchés du monde, et beaucoup d'autres choses encore. Et parmi cet encore, la note Ou la lutherie expérimente le son, consacrée au son instrumentalisé, autrement dit à certains bidouilleurs d'objets à bruits venus de l'autre monde, celui où les oreilles voient. Et aussi celle-ci, Ou le son est instrumentalisé, sur un thème analogue, et celle-là, Ou l'on envisage le son dans les cordes, sur différents procédés de harpes éoliennes.

    A visiter, et à revisiter, car le blog s'enrichit sans cesse de nouvelles pages :

    http://sonoriscausa.over-blog.com/

  • Dominique Gauvrit, le bruicoleur

     medium_img0.gif   
                               
    Je viens juste de découvrir le blog de Dominique Gauvrit, musicien traditionnel et inventeur d'instruments en tous genres. On y trouve un peu de tout, de l'arrivée du printemps à la lutte anti CPE, mais aussi dans le domaine qui nous intéresse, la recette pour se fabriquer un sifflet en frêne. Des croquis guident le néophyte étape après étape dans la construction, depuis le choix du bon morceau de bois jusqu'au sifflement final. Pour ceux à qui la musique verte donne des appêtits bricoleurs, Dominique Gauvrit organise prochainement un stage consacré aux jeux, jouets et musiques des haies (plus d'infos sur son blog). Un beau programme de musique buissonnière en perspective ! 
    medium_mail-stage-3.gif

  • David Fenech

    medium_david_et_monstre2_1_.jpgDavid Fenech, aka David F, ce mec là, je ne le connais pas, je ne l'ai même jamais rencontré, mais pourtant j'ai l'impression de le connaître un petit peu. Pourquoi ? Tout simplement parce que depuis bientôt deux ans maintenant, je lis assez régulièrement son blog, rempli d'infos et de mp3.  Et je peux dire que j'y ai fait de nombreuses découvertes. En plus ce type, il aime plein de musiciens que j'aime aussi : Wyatt, Talking Heads, Moondog, ... Côté invention d'instruments, il n'est pas en reste non plus, puisque sur le site de son label, Demosaurus records , on peut le voir jouer du balai ! Plus sérieusement, pas mal de héraults de la lutherie expérimentale ont été chroniqués sur son blog : Harry Partch, Lou Harrison, Frédéric Le JunterPierre Bastien, Stephen Scott, Hugh Davies,  mais aussi des moins connus comme le Vegetable orchestra.  En plus, il est musicien et tous les morceaux de lui que j'ai pu entendre ici et là m'ont toujours agréablement accroché l'oreille. Il a aussi animé l'an dernier au Point Ephémère à Paris, pour la deuxième année consécutive, un atelier de construction d'instruments, DIY Boogie. Alors, je ne sais pas ce qu'il faut que je vous dise encore pour vous convaincre d'aller y faire un tour. Peut-être qu'après avoir écouté quelques titres  (ici), vous n'hésiterez plus !