Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Bricacouac

     

    la-mi rico-r1.jpg

    Internet a donné une plus grande visibilité à très nombreux inventeurs d'instruments qui seraient restés dans l'ombre sans le soutien de ce formidable amplificateur d'informations. Celui qui se fait appeler Bricacouac appartient à la famille informelle et internationale des chercheurs de sons. 

    A l'âge de 10 ans je commence à étudier le cor d'harmonie. Après un bac scientifique, j'entre à la faculté des sciences de Reims. Parallèlement, je continue mes études musicales au conservatoire puis en faculté de musicologie. Pendant plusieurs années, je donne des cours d'éveil musical dans des écoles de musique. L'année dernière, je commence à faire des animations pour les tout petits, en crèches, haltes garderie et PMI. C’est cette nouvelle expérience qui m’incite à concrétiser plusieurs projets de fabrication d’instruments et de structures sonores que j'ai en tête depuis longtemps. Depuis, j'interviens également dans les écoles maternelles et primaires. Parallèlement, je propose des expositions interactives permettant à tous de découvrir et de manipuler ces instruments.

    gaz1.jpg

    On trouve de tout parmi les instruments inventés par Bricacouac. Instruments à cordes, à vents, à claviers, instruments électroniques. Beaucoup sont plus particulièrement destinés à favoriser l'éveil musical des plus jeunes, mais on trouve aussi quelques "inventions" ou re-créations plus généralistes, telles que le désormais célèbre tank drum, instrument de percussion mélodique réalisé à partir  d'une bouteille de gaz, cousin du hapi drum ou du hang.

     

  • Le Chant des Pierres

    Sciola.jpg

     

    Pinuccio Sciola est un artiste autodidacte en activité depuis la fin des années cinquante. D'abord spécialisé en peinture murale et en sculpture, ses recherches se portent ensuite sur la nature intrinsèque des roches. "Il y effectue des incisions expérimentales qui l'amènent à étudier la musicalité des roches. Les pierres sonores sont des sculptures qui ressemblent à de grands menhirs taillés en majorité dans des roches calcaires ou basalmiques et qui résonnent après avoir été lissées avec les mains ou une petite pierre. Les propriétés sonores de la sculpture de pierre apparaissent lorsqu'on pratique des incisions parallèles sur celle-ci. Elles sont alors capables de produire des sons très structurés dont la qualité diffère en fonction de la densité de la roche et du type d'incision que l'on y a porté. Les sons peuvent ressembler à ceux produits par le verre ou le métal, les instruments en bois ou même la voix humaine.

    scultr43.jpg


    scultr50.jpg

    pietra-sonante-di-pinuccio-sciola.jpg


    Les sculptures de pierres sonores de Pinuccio Sciola sont exposées dans le monde entier. Il organise des concerts où ses scuptures tiennent la place d'instruments musicaux à part entière. Elles sont une source d'inspiration pour les artistes, les musiciens et les compositeurs.

    sona perda.jpeg

     

  • Une petite musique de bruits

     

    PMdB_Tete_RVB_Site [1600x1200].jpg

    Salut Alain et merci pour les machines à sons, les petites musiques de bruits et  le cinéma pour l'oreille. Merci aussi pour ta gentillesse et ton humour, loin des écoles et des chapelles de la musique  dite "sérieuse". La"bête qui ne fait pas de bruit" t'a emporté au pays du silence, toi qui était si sensible aux sons quels qu'ils soient et qui avait créé toutes ces magnifiques machines aux noms poétiques et savoureux, imprégnés d'humour dadaiste : clavier à couteaux, frénétique, froufrouteur, gavophone, gratouillemophone, harpophone, moulinette à brioche, tiltophone ... Des machines que sans nul doute le grand Luigi, inventeur de L'Art des bruits, aurait été heureux de découvrir.

    pmdb_harpophone_001.jpg

    pmdb_gratouillemophone_001.jpg

    pmdb_clavier-couteaux_002.jpg

    pmdb_tiltophone_001.jpg

    On s'était rencontré une seule fois, quelques mois après la sortie de mon bouquin, Chercheurs de sons, à l'occasion d'une exposition des Petites Musiques de Bruits dans une ville de  Provence dont le nom ne me revient pas.

     

    mkcd_013.jpg

    Installé à une terrasse de café, on avait fait connaissance et  longuement parlé de nos projets respectifs. Depuis, de loin en loin, on se "suivait" par mail. On avait failli se revoir cet été mais nos emplois du temps respectifs ne l'ont pas permis. En parallèle au livre  Les Aventuriers du Son, Alain de Filippis travaillait à un autre projet, tout aussi excitant, Le Vent Musicien, dont voici la présentation :

     

    Comme son titre l’indique, Le Vent Musicien s’attache essentiellement aux sonorités éoliennes. L'ouvrage recense et compile des textes de toutes origines évoquant la multiplicité des sons du vent, qu’ils soient naturels ou provoqués par l’intervention de l’homme. Les nombreuses sources littéraires utilisées pour cet ouvrage nous entraînent dans un voyage au fil du temps et des civilisations. On chemine ainsi de la mythologie antique à la science de l’acoustique, du romantisme allemand du XIXe siècle aux coulisses des théâtres, de la préhistoire à la musique descriptive. L’ouvrage se conjugue également au présent puisqu’il présente le portrait de nombreux passionnés qui, de par le monde, se jouent du vent pour le faire chanter.

    Le sommaire du livre est tout aussi alléchant. Quelques chapitres au hasard : Divinités éoliennes, Harmonies minérales, Chant de Pierres, Vent de la mer, Architectures sonores, Jouets éoliens, Sculptures sonores éoliennes, ... et aussi une riche annexe sur la harpe éolienne dans la littérature, sujet à ma connaissance très peu étudié.

    Souhaitons qu'un éditeur publie un jour ces livres et que le travail d'Alain de Filippis apparaisse sur les rayonnages des librairies et des bibliothèques.

    pmdb_chaussure_metronom_001.jpg

    Petites Musiques de Bruits.jpg

     

     

    En attendant on peut réécouter les principaux enregistrements d'Alain de Filippis, Petites Musiques de bruits (Ground Fault Recordings) et Ton Dieu ne s'apelle-t-il pas ego ?, (Cinéma pour l'oreille) tous deux disponibles chez Métamkine. A signaler que la collection Cinéma pour l'oreille est aujourd'hui terminée et que les références ne seront pas rééditées.
    podcast