Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Piano modificado de Xul Solar

    Exceptionnellement, pas de musique aujourd'hui car je n'ai pas trouvé de sons pour accompagner cette note. Les passerelles entre lutherie expérimentale et art (surtout brut, hors-les-normes et singulier, mais pas exclusivement) ne sont pas légions, et puis voilà, les bonnes résolutions c'est comme les feuilles mortes, ça s'envole dès qu'un coup de vent vient à passer, alors je n'ai pas vraiment tenu mes promesses de parler un peu plus souvent d'art. Aussi je ne pouvais vraiment pas laisser passer l'occasion de parler de l'invention du peintre, sculpteur et écrivain argentin Xul Solar (1887-1963) : le piano modifié.  Xul Solar est un artiste habituellement classé parmi les peintres surréalistes, bien qu'à mon avis son oeuvre excède largement cette catégorie. Ses recherches artistisques sont fortement teintées de spiritualité. Il s'intéressait aussi beaucoup au bouddhisme, à la réincarnation, à l'astrologie, à l'interprétation des rêves, aux civilisations précolombiennes ainsi qu'à diverses philosophies indiennes et chinoises. Il a inventé deux langues imaginaires, le neocriollo et le panlengua, 12 alphabets qu'il incorporait dans certains de ses tableaux, et un jeu nommé Panajedrez (1930). En ce qui concerne la musique, il a cherché, comme d'autres avant lui, à établir des relations entre les couleurs et les vibrations musicales, et a finalement abouti à la création du piano modificado. Je n'ai pas trouvé beaucoup d'informations sur l'instrument, mis à part ces photos.

    1892266696.jpg
    588440248.jpg
    1193711154.jpg
    636870951.jpg
  • Toto n'aime pas la soupe

    Pour sa 19ème édition,  le Festival de Musiques Innovatrices de Saint-Etienne, porté par l'association Toto n'aime pas la soupe, a concocté une programmation particulièrement réjouissante, avec en ce qui concerne la lutherie expérimentale un nom déjà familier des amateurs, Pierre Gordeeff.237690473.gif C'est un musicien qui travaille à partir de matériaux de rebut, particularité qu'il partage avec pas mal d'autres bricoleurs sonores actuels, tels Frédéric Le Junter ou Jéranium, pour créer un univers sonore et lumineux où la poésie et les accidents du hasard tiennent une place prépondérante. Il travaille actuellement à la construction d'un orgue électro mécanique, composé de 45 touches de clavier activant chacune des moteurs, des lumières et des sons.


     

  • Des pianocktails en veux-tu en voilà !

    Plus beaucoup de temps en ce moment pour vous donner des nouvelles des chercheurs de sons. Juste cette info, communiquée par un nouveau lecteur de ce blog, au sujet du pianocktail dont j'ai parlé  ici-même il y a quelques semaines sous l'intitulé "Un pianocktail pour le réveillon". En 2007, il semble que plusieurs luthiers bricoleurs, inspirés par l'invention de Boris Vian décrite dans le roman L'Ecume des Jours, aient livré leur propre version de l'instrument. Outre la version de Géraldine Schenke, déjà présentée dans la note sus-citée, celle présentée par la compagnie Lutherie urbaine, dirigée par Jean-Louis Méchali, a vu le jour à l'occasion du 60ème anniversaire de la parution en livre de poche du célèbre roman. Elle a donné lieu à une création, Ecoutez Voir, avec Sophia Domancich au pianocktail, Jacques Nobili au tromburb (version recyclée du trombone), et Jean-Louis Méchali himself à la batterie. Je ne sais rien de la version d'Antoine de Pierrefeu, ingénieur de profession, mis à part qu'elle repose sur une interface entre un clavier midi et des électropompes afin de privilégier le gout des cocktails. La dernière création est due à la compagnie marseillaise La Rumeur, qui a conçu ce nouvel objet sonore et liquoreux dans le cadre d'un spectacle entre concert et piano-bar. Aux dernières nouvelles, son concepteur, Voel Martin, aurait entrepris des recherches pour synthétiser en un seul et unique instrument "les 4 systèmes qui à partir d'un même concept ont donné une réalisation complètement différente : la première rencontre des pianococteaux ! Seuls extraits visuels et musicaux à découvrir, ceux déjà signalés à propos du pianocktail de Géraldine Schenke, à voir ici.909561478.jpg912430619.jpg

  • Rékupertou et Musiques du vent

    Chez Lugdivine, deux nouveaux bouquins sur la lutherie expérimentale sont sortis récemment. Le premier, "Rékupertou", est écrit par Bruno Blandy, un spécialiste des instruments fabriqués exclusivement à partir d'éléments de récupération. On pourra y découvrir des recettes pour construire "38 instruments sortis des poubelles", dont le shaker multifonctions, les clefs à pédale ou le carillon de clous rouillés. Le livre est accompagné d'un cd de chansons . On pourra s'en faire une idée en visitant la page myspace de  Rékupertou. Bruno Blandy a aussi enregistré un cd de chansons pour enfants, "Bric à brac", également joué sur des instruments de son invention. Le second, "Musiques du Vent", a été écrit par trois musiciens aéolistes bien connus des amateurs, Didier Ferment, Bruno Tondelier et Uli Wahl. 14 aérophones de plein air sont proposés à la construction grâce à des explications claires et abondemment illustrées. Quelques extraits sonores à écouter (tirés du site de Bruno Tondellier). A signaler que Lugdivine distribue les instruments de Robert Hébrard, grand pionnier français de la lutherie inventive.

    1699115326.jpg711512913.jpg1360787879.jpg

    podcastpodcastpodcastpodcast

  • Machines musicales et Arbrassons

    Le nom de Claudine Brahem ne vous dira peut-être rien. Pourtant, elle a été dès l'origine associée aux créations du Théâtre musical de Georges Aperghis. C'est dans ce cadre qu'elle a construit de très nombreuses machines musicales pour la plupart des créations du compositeur. Une exposition des dites machines  aura lieu du 6 au 16 mars à l'Echangeur à Bagnolet. Un hommage lui sera également rendu le lundi 10 mars avec la programmation de différentes oeuvres pour machines musicales : "Parcours", une suite de pièces de Georges Aperghis adaptées et interprétées par Jean-Pierre Drouet, et un "Concerto pour clarinette et machine musicale" de et par Louis Sclavis. Egalement au programme du festival  le dimanche 16 mars à 13 h "Impromptu opus n° 5", ou la rencontre entre la voix de la chanteuse Lucia Recio et les Arbrassons de José Le Piez. Les Arbrassons sont des sculptures sonores acoustiques en bois qui réagissent musicalement par simple e1797658753.jpgffleurement de la main.747004497.jpg Si vous n'avez pas encore eu l'occasion de les entendre, ne les ratez pas, c'est beau, c'est simple, c'est magique, et le tout est entièrement acoustique, une merveille !

    463016671.jpg

    2093450777.jpg