Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Catherine Brisset

    Si vous ne connaissez pas le Cristal, cette structure sonore aux sonorités éthérées inventée par Bernard et François Baschet, ne manquez pas la présentation (suivie de moments musicaux) faite par la cristalliste Catherine Brisset, une des meilleures virtuoses de l'instrument, le 17 février à 14 h au Musée de la Cité de la Musique à Paris. En attendant, voici une vidéo du duo Catherine Brisset, cristal - Gilles Dalbis, percussion

    medium_Brisset.jpg

    medium_cristal_baschet.2.jpgmedium_baschet_fontaine.2.jpg
  • Zavrila, en veux-tu, en voilà !

    La zavrila est de retour, une occasion à ne pas manquer pour découvrir cette flûte originale et son inventeur, le compositeur et musicien Jean Morières. Il présentera en concert "Sculptures intimes du temps", solo pour la flûte zavrila, le samedi 3 février à 20 h 30 et le dimanche 4 février à 17 h au Salon de Musique de Nûba. Ce dernier est situé 2, rue de l'église, entre Nîmes et Alès, près de St Geniès de Malgloirès et St Mamert. Dans le village, aller au centre, place du Griffe (fontaine), prendre une ruelle : la rue du puits neuf. Au bout de cette ruelle, vous voyez un portail vert, situé à l'angle de la rue de la pétition et de la rue de l'église, c'est là. Suivez ensuite la rue de l'église et rentrez par l'arrière du bâtiment. Ca a l'air compliqué comme ça, mais on finit par trouver (si si je vous assure !), et en plus le lieu est vraiment magnifique.

    A visiter : Nûba

    Trois titres à écouter ici

    medium_Morieres.2.jpg

  • Mathius Shadow-Sky et le Centre de la Bombe

    medium_Trio_Fonic.jpgDans la série "adresses incontournables", voici  le Centre de la Bombe. Ce site quasi inépuisable est le reflet des intenses activités soniques de Mathius Shadow-Sky, musicien et inventeur d'instruments. On lui doit  notamment  une lampe archisonique, aka une simple lampe d'architecte métamorphosée en instrument de musique grâce à l'adjonction de divers petits objets (ressorts, cordes, ...), le tout étant rendu audible par le biais de multiples capteurs audio. Le site garde la trace de tous les projets entrepris par Mathius depuis une vingtaine d'années, et ils ne manquent pas. Il suffit de parcourir la page disque pour s'en convaincre. Pas moins d'une quarantaine d'enregistrements y sont présentés. La plupart d'entre eux sont téléchargeables gratuitement, y compris les jaquettes, sur la page "mp3 paradise" dudit site. Parmi tous les morceaux proposés, j'ai choisi "Au Prado" et "Ubu charpentier", deux titres écrits par Pierre Bastien extraits de "Bauhaus Neofonic". Ils sont interprétés par le Trio Fonic, alias Pierre Bastien, Jean-François Ott et Mathius Shadow-Sky himself, qui jouent ici sur Fonics, instruments inventés par Jean Weinfeld (1905-1992), architecte issu du Bauhaus.
    podcast
    podcast

     

  • Eric van Osselaer

    Lors du dernier festival Octopus, dont je vous parlais hier medium_Copie_de_DSCN2814.2.JPGici-même, Eric Van Osselaer, plus connu pour ses instruments-légumes et ses balançoires sonores, présentait avec François Cys, "Cyclophones", une installation sonore interactive. Conçue à partir d'un vélo d'appartement dont la fonction pédalier est détournée pour devenir productrice de sons, le cyclophone a connu un vif intérêt, et tout particulièrement auprès des enfants. En voici un petit aperçu grâce à cette vidéo à découvrir ici

  • Octopus, un régal de festival !

    Pour un beau festival, ce fût un beau festival, plein de concerts magnifiques et de belles rencontresmedium_DSCN2810.JPGmedium_DSCN2815.JPGmedium_DSCN2830.JPG. Mieux que des mots, voici quelques images saisies au vol : dans l'ordre, Eric Van Osselaer et le cyclophone, un détail de l'installation du larsen magnétique de Vincent Bondet, Jacques Dudon et la synthèse photosonique. Et pour accompagner ces photos, quoi de mieux à écouter que ces deux titres du Modified Toy Orchestra, brillante clôture de cette quatrième édition octopussienne. C'est ici

  • Octopus

    Je pars demain pour Paris pour assister à la quatrième édition du festival Octopus consacré aux inventeurs d'instruments. Pour l'occasion, j'ai écrit un petit texte, "Luthiers à têtes chercheuses", à lire sur le site du journal. Je vais aussi participer à une table ronde le mercredi 17 janvier à partir de 19 h au Point Ephémère, 200, Quai de Valmy dans le 10ème, où seront également présents l'équipe octopussienne et la plupart des inventeurs invités. Je vais donc délaisser ce blog pendant quelques jours, mais à mon retour, j'aurais sûrement pas mal de choses à vous raconter et sans doute à vous montrer. Rien trouvé à vous faire écouter pour l'instant, ça sera à mon retour. A bientôt !

    medium_Festival_Octopus4_aff_72.jpg

  • Guitare, bidon, etcetera...

    Pour bien démarrer l'année, rien de tel qu'une bonne vieille guitare bidon. En voici quelques unes, découvertes au hasard de mes périgrinations sur la Toile. D'un enfant yéménite jouant sur un instrument fabriqué à partir d'un bidon Shell à Pierre Fablet, vétéran du rock rennais devenu bluesman et homme-orchestre, ou Philippe Renault et ses Bêtes,  les guitares-bidons, comme d'autres instruments fabriqués à partir d'éléments de récup, sont autant une alternative au manque de moyens qu'une superbe incarnation d'ingéniosité et d'inventivité. Et en ces temps de standardisation, d'uniformisation et de mondialisation, cette démarche libertaire s'avère réellement enthousiasmante.

    medium_Guitare_bidon_Renault3.jpgmedium_Pierre_Fablet.gif

    medium_Guitare_bidon_Renault4.jpgmedium_Guitare_bidon.jpgmedium_Guitare_bidon_Renault.jpg